Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 11:41

Comme un balancier

Traverse son axe

La vie se défile

Ou laisse une trace.

Les corps s’abandonnent

S’insurgent ou frissonnent

De plaisir soudain,

Les larmes sont folles.

Le vide s’installe

Et la vie défile

Blanche sur le sable

Eternelles rides

Vague qui se retire

Le silence oblige

Inutile de fuir

Le ressac n’est pas

Pire.

 

 

Quelque part en  2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article

commentaires