Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 10:39

Finies les veillées entre les générations. Nos vieux, retraites bloquées font parfois les poubelles, comptent leurs sous à la caisse des supermarchés, angoissés, au centime près pour des prix débridés. Retraités isolés ou encore regroupés souvent sans leur volonté dans des maisons que l'on appelle "mouroirs" à l’abri des regards, ils dérangent, à présent, on dirait. On ne supporte pas leur image délabrée, leurs rides accentuées, signes de leur vie passée qu'eux ont déjà donné à s’occuper du monde quand ils y avaient leur place. Un monde soucieux de son image, et pas le temps de traîner.  Juste un peu parfois leur en accorde-t-on pour leur rendre visite, histoire en somme qu’ils veuillent bien encore pardonner, quand leur temps, eux, le passent, patients et sans révolte -ils n’en ont plus la force- à attendre, résignés, l’heure de la fin de cette vie dans ces derniers instants, bafouée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires