Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 14:40

 

Et quand j'aurai versé toutes mes larmes

Aurais-je le courage

De regarder en face

Ton corps figé dans le passé

Contours indélébiles

D'une photo usée

Lumière multipliée

En pluie

Descendue, orage

Sur les couleurs fanées,

D’un souvenir arraché.

 

 


L'expérience se joue

Entre deux souffles de contraires.

 

 

 

Extrait de "Paroles de silence"

Editions L'Harmattan

www.editions-harmattan.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article

commentaires