Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 09:25


Quelle simple lourdeur, ce fardeau des souvenirs sur  nos rêves,

Nous qui n'avons peur ni de la pluie, ni du pain
.

Le monde ressemble à deux moitiés,

Qui  prend chacune son propre chemin,

Pour apprendre aux  combattants en fuite et les amoureux précipités : Le sourire d’Adieu.

Et offrir la parole aux Palourdes de l'océan 

Douleur dans son fort intérieur est porteur épousé des vêtements noirs, 

Et l'amour dans sa rougeur est passionné de la blancheur de demain.

Et la  verte éternelle,

Caché aux  noyaux chauds est prêt à recommencer.

Aux, chanteurs combattants contre du blé !

Aux,  petits cœurs derrière les  portes fermées !

 
N'entendez pas vous  l'appel des mythes ?

Je reste pour réciter les mythes qui ont été oubliés même, des souvenirs

Pour  réconcilier les deux moitiés du monde avec un sourire.

Avec un sourire réconciliant.



Hassan Makaremi mai 2013 Paris  

Partager cet article

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article

commentaires