Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 12:49

 

 

 

N’a de pouvoir que celui à qui on le donne…

 

 

***

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Pensées diverses
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 12:38

 

Après le concert d'Arbon

 

Quel moment de bonheur, que le partage d’un artiste avec son public. Les cœurs se déverrouillent au rythme des notes. Ils s’envolent bien plus haut que la scène, les images, les visages pour nous emmener loin, très loin, dans un coin du ciel qui résonne et revient nous bercer, nous chahuter, repart et revient, dans un incessant tumulte, entre l’infini et le plus profond de nous-mêmes. Un partage, une union, une communion. Et l’on repart heureux,  débarrassé d’un poids que l’on ne soupçonnait peut-être pas, étonnés d’être si légers, par les notes et les voix. Et les mots continuent leur chemin, nous promenant sans cesse, entourés par les autres, comme un vaisseau calme au milieu d’une tempête, et c’est beau...

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Actualité
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 19:27

 

Je me suis demandée quelle était notre vie avant les mails. J’ai essayé de me souvenir.

Nous recevions un coup de fil, nous écoutions la voix, ressentions l’émotion, sous les mots se cachait l’intention, que l’on devinait, plus ou moins proche. Ou une lettre que l’on ouvrait tranquillement, un temps encore pour la lire, y penser, parmi les autres, et les mots qui voguaient encore, accompagnés par la pensée de l’autre, la pensée qui le gardait un temps, et l’enveloppait. On réfléchissait à ce que l’on allait répondre, on prenait son temps aussi, et la pensée s’étalait,   l’amour sans doute, s'étirait.

Je me demande ce que déclenche cette immédiateté, cette rapidité sous les doigts, je me demande si ce n’est pas tout à coup une injonction, un espace si restreint que l’on y perd sa propre voix, dans la précipitation, si l’on est pas obligé d’en emprunter une autre, pour ne pas se tromper. Je me demande  si cette obligation d’immédiateté ne vient pas configurer notre relation à l’autre de façon différente, à plus ou moins long terme. On s’en tient aux faits et l’écriture y perd un peu ses droits, vite pensée, vite tracée, souvent dans des formules d’usage, un peu comme les anciennes formules de politesse. On pense à l’autre moins longtemps, entraînés vers le suivant comme des petits navires sur lesquels on saute en vitesse.

Alors, retour à la lettre ? 

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Billets d'humeur
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 20:59


Le jardin sait

Étendre au frais des feuilles

Sa nonchalance.

Et je l’écoute

Je l’écoute

Et je m’étends dans sa chaloupe.

 

 

Les nervures d'un jour 

Sont transparentes au soleil...


 

Extrait de "Paroles de silence"

Editions L'harmattan

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=33619#


Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 20:30

 

 

clip image002

 

J’avais envie de bleu, je l’ai trouvé dans le jaune !

Au Siel à Paris, une explication franche avec une amie, (retour sur de bonnes bases), des découvertes : plasticiens, photographes et auteurs de talents, des échanges, des rencontres amicales et sincères, le tout dans un lieu agréable et une ambiance chaleureuse, bref, du bonheur dans les mots, du bonheur pour les yeux, un panaché de couleurs pour le cœur…

De beaux moments un jour de novembre, où le soleil -jaune lui aussi- était au rendez-vous...

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Evènements
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 00:00

 

 

183606_1637054642002_1105823661_31563086_6369378_n.jpg

 

 Une conversation,

Dans un coin de bistrot

Arrière-boutique

Aux regards embrasés

Cherchant le cœur de l’autre

Et aux verbes jonchés

Et les « je » sans relâche

En tissent le dialogue

Les ombres s’y attachent

Rendent parfois immense

Le désir de s’unir

À l’autre, cet inconnu

Laissant en nous la trace

Tant attendue.

 

 

« Je » est un balancier entre l’autre et soi.

 

 

Extrait de "Paroles de silence"

Editions Harmattan

 http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=33619#


 


Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 13:12
 


J'y signerai mon recueil "Paroles de silence" le 26 novembre, de 16h à 18h.
clip_image002.jpg 

 


Spectacle

 

 

Dimanche 27 Novembre à 12H

 

Bouquet Garni de L'échappée belle

 

Textes de Florence Issac-Pierre Desgranges- Hubert Fréalle- David r Belair- Holdban
Musique :  Jean-Yves Colliaux

 

Interprété par les comédiens  Didier Morvan, Chloe Simoneau, Elizabeth Gutmann

 

Ainsi que Florence Issac et Pierre Desgranges

 

 

 

 

-------------------------------------------

 

Programme des conférences du salon

 

Samedi :

 

11 h Sagesse et business : l’éthique et les élites Bernard Ortega

 

12 h L’art peut-il changer la société, Gil Adamy

 

14 h L’avènement du numérique, retransmisen direct sur Facebook

Line Ami Ryan Présidente SIEL de Paris

 

16 h L'audiovisuel dans la promotion de la littérature, André-Jean Bonnelli

 

 

 

Dimanche :

 

11 h Le livre sonore, Editions Strapontin

 

12 h L’échappée belle Edition

 

13 h Pour que Marianne chante à nouveau, Gilles Le Bail

 

14 h Parcours de la poésie, Robert Notenboom

 

15 h Créativité et informatique, LCD Mediation

 

16 h Le street-art et le livre, Critères éditions

 

17 h Sagesse et business : l’éthique et les élites Bernard Ortega

 


Dédicaces sur le stand l'échappée belle d'autres auteurs amis

 

http://www.sieldeparis.fr/news.htm

 

 

Dédicaces des Auteurs

 

en continue

 

Jacques Crenn "Tératologie"

Florence Issac"Juste un peu d'amour avant la fin"

 

 

Samedi 26 Novembre

 

10H-12H : Pascal Mora “Etoile nomade”

 

12H-14H : Monica Ayoun « Viens »

 

14H-16H : Laurence Bouvet « Unité 14 » éd l’Harmattan

 

16H-18H : Joëlle Thienard « Paroles de silence » editions l’Harmattan

 

 

Dimanche 27 Novembre

 

 

10H-12H : Pierre Desgranges "A la criée du temps" ed l'echappée belle

 

12H-14H : Emmanuel Berland « écorce visionnaire »éd donner à voir

 

14H-16H : Armel Louis « La gazette de la lucarne » -

Sarah Mostrel « osez dire je t’aime » éd Grancher

 

16H-18H : Victoria Therame « Mademoiselle sème l’amour » éd wallada

Claudine Bohi « MEME PAS » aux éditions LE BRUIT DES AUTRES

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Evènements
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 14:22

Photo Frédérique Binet 1


 

J'ai rencontré hier soir une acheteuse en nucléaire. L'appellation du métier m'a plu, d'autant qu'elle l'avait quitté pour exercer sa passion de photographe... D'après ce que j'en ai compris, la fonction consiste à chercher l'énergie en sous-traitance. Je n'aborde pas ici cette vaste polémique, mais je crois qu'elle a bien fait, car de son ancien métier lui sont restées d'infinies explosions internes toutes de joie de vivre, bien visibles sur son visage, et sans danger aucun...

Voici deux de ses photos.

 

 

Photo Frédérique Binet 2

 

Photos originales de Frédérique Binet

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Actualité
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 08:45

DSC 6595Photo Nicolas Dieterlé, arbre et homme et ballon 

 

  Dessin original de Nicolas Dieterlé 

 

 

Un seul arbre fremissant, un seul arbre-robe, -marié, 
-lune ronde et verte, -poisson de l'air, -pierre éclatée,
ouverte, -gemme florissante

Un seul arbre dressé dans le silence mouvant de sa 
solitude
 
et tout est, à nouveau, relié

 

 

Extrait du recueil  "Ici pépie le coeur de l'oiseau mouche"

Paru aux éditions Arfuyen


http://www.arfuyen.fr/html/result.asp#

www.pierre-et-oiseau.fr



Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 12:06


Olivier-Lecointe-T2-N-185-La-nuit-s-oxyde.jpg 

 

 

La nuit s’oxyde

Aux heures où le sommeil devrait être là

La nuit s’exile et part en croix.

 

Les éclats du soir

Se mêlent aux souvenirs

Petits pas dans l’espace

Infini des désirs

Qui s’envolent légers,

Et pourtant attachés

Par les sanglots d’un rêve

Encore ébouriffé.

 

Tu parlais

Je t’écoutais

Je parlais

Et tu m’écoutais

Et les voix mêlées

Une à une échangées

Aux mots se pendaient

Transcrivaient,

Transgressaient la pensée

Sans jamais l’empêcher

De courir,

De chanter.

 

 

 

 

La liberté, c’est regarder le ciel en face...

 

 


 

Extrait de "Paroles de silence"

Editions L'Harmattan

 http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=33619#

 

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article