Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 10:08
la voilà

La voilà

la poésie qui revient

exigeante et secrète

réclamant tout son dû

ses rimes et ses délires

pont jeté sur les crimes

ou beauté de chaque jour,

elle revient 

faire un tour…

 

***

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:55

La rosée

du soleil

du soir...

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:52

Le crépuscule ploie

Sous les feux du ciel

Estampe et voix

De la terre en sommeil.

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:36

A part

les grillons dans le métro

Il y a

des cadors, des caïds

uniformes repassés

le crayon comme une arme

ou tout autre machine

le verbe bien affûté

la voix de la poitrine

il faut intimider.

Habillés tout de vert

ne vous y trompez pas

Ce n’est pas de nature

dont il s’agit, non, pas !

Point d’herbe ni de fleur,

ou autre champ que de

bataille

guerre contre les parias

infortunés sans fortune

qui ne peuvent pas acheter

un seul petit billet

dont le montant est plus

qu’une baguette de pain.

Ne vous y trompez pas

le rêve n’y est pas

mais la fatalité

de la réalité

où le sourire se chasse

comme un mauvais présage

à croire que tout est beau

ici bas

et enfin vous rappeler

que l’état c’est pas vous

et surtout quelque fois

Que vous alliez,, béats

vers une joie de vivre

où la peur n’y est pas

Surtout ne jamais croire

à une autre justice

lorsque le sans papier

en a laissé juste un

cinquante euros sans signe

ni signer là, en bas

car lui ne le peut pas.

Et c’est ici, aubaine

pour une fois on le croit

et on le bénira,

on le laissera filer,

Au fond, ça arrangera

pour une fois, le système....

 

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 07:59
Solitude

La solitude est un pays étrange

où chaque bruit résonne

quelques pas sur la terre

inconnue et le cycle

de ces voix qui se perdent

jusqu’au couloir final

des miroirs entre-deux

où l’on se trouve enfin

sans habit, juste soi…

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 11:40

Les lumières de l'eau sont les bougies du ciel....

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 10:50
Et si

Et si

L’amour se révélait

A chaque instant de vie

A chaque souvenir

A ce croisement de route

A chaque parole ouverte

L’espace serait clair

Un jardin éternel

Toujours renouvelé

Par ses vives lumières.

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 10:14
Attente

C’est un jour d’hiver

Quand le soleil n’y est pas

Un jour gris, immobile

Le vent n’existe pas

Où sont passés les signes

De la vie qui défile

Retirés dans l’espace

Ils attendent, la grâce…

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 09:46
Dessin de Nicolas Dieterlé

Dessin de Nicolas Dieterlé

Ce matin

La douceur était là,

Dans un rayon de soleil

Dans la lenteur du temps

Dans le bleu silencieux

Dans l’espace étiré

Que choyait la lumière

Dans la quiétude émue

Aux multiples visages

Dans le cœur apaisé

La douceur était là.

 

La douceur était là

Faisant jaillir les mots

Comme des vaisseaux tranquilles

Courant sous le soleil

Des sentiments dociles

Ressurgis sans écharde

Simplement énoncés

La douceur était là,

La douceur d’une mère.

 

Aout 2014

 

 

Nicolas Dieterlé

www.pierre-et-oiseau.fr

 

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 08:47
Les rêves

Sur les courants de l’eau 

Les rêves sont décents

En suspend sur les flots

Ils s’offrent un voyage.

Arrondis sur la pierre

Ou moirés de l’eau bleue

Ils voguent sans souci

Du sort qui les attend

Sur le vent, sans amarres

Et au fil du temps.

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article