Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 11:16
Dans les brumes du temps

Tu étais

un tant soit peu morose

perdu dans tes pensées

sur le relief des choses

tu refusais de croire

que la vie est si simple

tu refusais de voir

la beauté de ce soir

tu étais

un tant soit peu perdu

dans les méandres sombres

de la peine morose

qui seule, s’enchevêtrait

dans les brumes du temps.

 

 

Septembre 2014

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 10:39

Les robes s’éparpillent
Sous les pupilles
Les corps font de rondes
Enjambées
Le flot tourne
Danse.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 11:41

Comme un balancier

Traverse son axe

La vie se défile

Ou laisse une trace.

Les corps s’abandonnent

S’insurgent ou frissonnent

De plaisir soudain,

Les larmes sont folles.

Le vide s’installe

Et la vie défile

Blanche sur le sable

Eternelles rides

Vague qui se retire

Le silence oblige

Inutile de fuir

Le ressac n’est pas

Pire.

 

 

Quelque part en  2014

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 12:11

La nuit qui enveloppe 

Le jour comme un soleil

A la source du bleu

Pour gicler en éveil

Sur les portes des arbres

Offerts dans le silence

Des ombres qui les cachent

En une seule danse.

Soudain le velouté

A rejoint le bleu tendre

A l’encre de ses ailes

Il recouvre les méandres

De chaque forme inscrite

En une source vivante

Vibrante de tous les bruits

Qui s’agitent en cadence.

 

 

Septembre 2014

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 10:18

Quand les mots
Ne veulent plus rien dire
En regard des émotions
Mieux vaut se taire
Et les laisser mourir…

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 11:45
La mer

La mer est rose 
Des feux du ciel
Soleil écrit.


 

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 10:54
Lire dans les yeux

J’ai poursuivi le ciel bleu

Pris en otage et…

Glissé au fond d’une poche

Pour lire dans les yeux..

De nouveaux mots

Photo : Olivier Lecointe

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 10:30

 

ciel17

 

Les nuages s’engorgent

En attendant la pluie

Une écharpe rouge vole au vent

Le pollen enroule ses pelotes

L’enfant agite une brindille

 

Avril.

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 10:23

midi-branche-copie-1.JPG

 

C’est un cri

Permanent

Un élan

Qui se choque

Aux limites du vivant

Un espace qui se fend

Sur les larmes du néant

Il ou elle n’est plus là

 

Plus de verbe, plus de croix

Les cadeaux de la vie

Se séparent pour l’oubli

Il ou elle n’est plus là

Et la peine se débat

Empêtrée dans les cordes

Des moments du dehors

 

Un élan qui se donne

Aux vivants sans vergogne

Qui Plane et se disloque

Et retombe se défroque

Il ou elle n’est plus là

 

Sa dégaine, ses émois

Ses parjures et sa voix

Les mots d’amour son choix

J’y crois je n’y crois plus

Les visages se sont tus

 

Les échos se font chair

Dans l’espace limité

Ils se battent pour

Exister

Exister malgré tout

Malgré les portes closes

S’envoler sans dégoût

De l’amour qui les ose.

 

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 10:06

 

afrique bleu OL

 

Le regard qui se tend

Et le dehors s’étend

Vers l’ailleurs qui s’éveille

Les cordes de l’avenir

Ont sauté dessus bord

Emportant souvenirs

Droit devant, sans décor.

Il aime son pays

Il ne l’oubliera pas

Il est au fond de lui

Confiant, dans la promesse

Qui se trace en secret.

 

Epuiser le monde

Et puiser dans le monde

Soudain la porte s’ouvre

Sur les pas du lointain

Et c’est l’espoir qui cherche

La source du quotidien

Nulle raison d’avoir peur

Le rêve c’est sourire

Aux heures de sa vie

Les couleurs sont présentes

Elles ne se cachent plus

Elles glissent sous les plis

De ce monde inconnu

Le chemin se poursuit

Le chemin ne s’inscrit

Qu’en secouant les arbres 

Pour que tombent les fruits.

Repost 0
Published by Joelle Thienard - dans Poésie
commenter cet article